Apprendre plusieurs langues: Soyez la tortue, pas le lièvre

Combien de langues est-il possible d’apprendre en même temps? Aujourd’hui, nous allons voir quel nombre semble approprié selon vos disponibilités et vos objectifs. Alors, quelles sont les stratégies pour atteindre le chiffre souhaité sans risquer la surcharge de travail et l’abandon? Comment faire pour ne pas se mélanger les pinceaux et inventer un cadavre exquis créole?

Parlez vous français ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, mettons les choses au clair. Nous réapprenons en permanence ce que nous avons déjà appris. Essayez par exemple de vous souvenir du théorème de Thalès ou de la définition d’un pantonyme. Bien qu’étant des savoirs connus par tous les élèves de collège, il est probable que vous ne soyez pas capable de citer au moins l’une de ces deux définitions de manière claire et concise. C’est tout simplement dû au fait que le cerveau organise et réorganise en permanence les connaissances qu’il a apprises, reléguant au plus profond les savoirs non actualisés. Nous y reviendrons en fin d’article

Le rapport avec l’apprentissage de plusieurs langues ? La conception selon laquelle nous apprenons les savoirs une fois pour toute dans notre vie amène a des effets néfastes sur nos stratégies d’apprentissage. Nous réapprenons en permanence les langues que nous considérons comme déjà maîtrisées. Vous êtes par exemple en train de réviser votre compréhension écrite du français, tandis qu’en écrivant cet article, j’en ai pratiqué l’expression écrite (merci à vous pour ça). Si vous vous posez la question du nombre de langues à apprendre, vous n’incluez sans doute pas le français dans cette liste, ni les autres langues dans lesquelles vous estimez avoir atteint un niveau satisfaisant.

Ainsi, sans atteindre le niveau d’un locuteur natif (notion très abstraite), atteindre un niveau qui vous convient dans une langue vous permettra de commencer à en apprendre une autre sans ou avec très peu de risques d’interférences. Si vous arrivez à lire des livres et à voir des films sans trop de difficultés ou de gène (ce qui correspond approximativement au niveau C1 du cadre européen de référence des langues), ces interférences seront réduites au minimum. La seule limite pour progresser sur tous les tableaux sera alors votre temps de travail disponible. Maintenir son niveau de langue demande un minimum de temps. 30 minutes par jour me semble l’idéal. Si vous désirez progresser, le mieux me semble de prévoir au minimum deux à trois sessions d’une heure par semaine, dont une heure avec un professeur ou un locuteur natif (une écoute de matériel natif fera l’affaire).

Comme nous l’avons vu, ce temps d’apprentissage ou de réapprentissage ne sera pas nécessairement passé devant un livre à faire des exercices de grammaire. La lecture d’un article comme celui-ci suffira à maintenir votre compréhension écrite. Il vous suffit de lire le journal ou de regarder un film de votre réalisateur préféré pour maintenir votre compréhension écrite et votre compréhension orale. Le problème se situe généralement chez les apprenants ayant un niveau inférieur au C1 voire au B2 et qui souhaitent apprendre plusieurs langues en même temps. La suite est pour vous.

La route est longue

Il est possible d’apprendre autant de langues que votre emploi du temps le permet. J’ai connu des gens qui apprenaient quatre langues en même temps sans aucun problème, d’autres qui devaient apprendre à jongler correctement avec deux. Le bon nombre est celui avec lequel l’on prend du plaisir tout en progressant sans se mélanger les pinceaux. Généralement, il est commun de mélanger deux langues lorsque celles ci appartiennent à une même famille linguistique. Je déconseille par exemple à des personnes apprenant l’espagnol depuis peu de se mettre au portugais.

Le choix du nombre de langues à apprendre dépend de votre temps de cerveau disponible. Dans l’apprentissage des langues, il existe une grande inertie. Le travail que vous faites maintenant ne portera ses fruits que plus tard. Il se passera par exemple toujours du temps entre l’apprentissage théorique d’un point de grammaire et sa maîtrise. De cette inertie découlent deux phénomènes. D’une part, la vision à long terme est de mise afin d’éviter le découragement (comme nous l’avons vu dans les articles sur le point de rupture et l’effet Dunning Kruger). D’autre part, et c’est ce qui nous intéresse ici, lorsque vous apprenez sérieusement une langue, un effet boule de neige va se mettre en place. Il vous amènera à maîtriser cette langue de plus en plus rapidement, vous incitant ainsi à apprendre de plus en plus. Prenez ce conseil en considération et évitez de remplir votre emploi du temps trop tôt dans votre apprentissage.

Jusqu’ici tout va bien…

 

Voyez l’apprentissage des langues comme un marathon. En apprenant plusieurs langues, vous augmentez le poids que vous aurez à transporter. Partez léger, vous pourrez toujours augmenter votre charge si vous vous sentez une âme de Kenyan. Il est beaucoup plus facile d’augmenter le nombre de langues que de le diminuer. Cet « abandon » risque d’être perçu comme un échec. Pour terminer, voyons ensemble un effet secondaire commun et naturel de l’apprentissage de plusieurs langues.

Le grand déménagement

Un matin, terrifié, je n’arrivais absolument plus à me rappeler du mot « good morning » en anglais. J’habitais depuis près d’un an en Allemagne, et mon anglais parlé avait atteint le niveau de la page 8 de votre manuel de sixième. Un ami m’avait alors appris la parabole du déménagement. Lorsqu’on apprend une nouvelle langue à un niveau avancé, notre cerveau décide de relocaliser ce savoir de la partie langue étrangères à sa propre partie dédiée. S’ensuit un déménagement où certains cartons sont laissés au bord de la route. Or, si «Toy Story» nous a appris une chose en dehors du fait que je sois ton ami et que les fusées explosent, c’est bien que les cartons arrivent toujours à destination. Et, effectivement, mon anglais m’est revenu quelques temps après. Cela a bien sûr nécessité quelques révisions. Il faut bien sortir les cartons du camion.

Je vous laisse juger si cette image des cartons ne constitue qu’une vue de l’esprit ou une explication imagée cohérente de la réorganisation de la mémoire dans notre cerveau. J’ai décidé d’y croire, parce qu’elle propose une explication à la fois rassurante, motivante, et qu’elle ne rentre pas en conflit avec les trois pages que j’ai lues sur les neurosciences dans «Sciences et vie junior».

Quoi qu’il en soit, si une chose est sûre, c’est qu’à chaque langue que vous apprenez, la suivante sera plus facile mais pas plus ennuyeuse, tant les capacités de comparaison interlinguistiques et interculturelles se démultiplient à l’apprentissage de chaque langue. Il est cependant aussi sûr qu’apprendre à tout va sans réelle structure ou objectif précis augmentera grandement votre risque d’abandon. Vous êtes sur vache espagnole, nous sommes là pour ça ! Rendez vous ici pour des conseils pratiques sur l’apprentissage de plusieurs langues en même temps.

Article précédent
L’effet Dunning Kruger et l’apprentissage des langues.
Article suivant
Apprendre plusieurs langues: conseils pratiques

Articles liés

Vache espagnole – Apprendre à apprendre les langues étrangères Forums Apprendre plusieurs langues I : Soyez la tortue, pas le lièvre

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #790
      Romain
      Admin bbPress

      Commentaires sur le post Apprendre plusieurs langues I : Soyez la tortue, pas le lièvre
      Lire le post

    • #822
      Sandrine Dereu
      Participant

      C’est très motivant et pratique, merci !
      Personnellement, ça me donne envie de me fixer des objectifs un peu plus ambitieux que juste maintenir mon anglais à flot. Je crois que je vais me remettre en parallèle au japonais, si j’arrive à structurer mon apprentissage autonome. Mais grâce à ces articles, ça devrait être plus facile !

    • #920
      Romain
      Admin bbPress

      Merci pour ton message @sandrine et bon courage pour le japonais! Mon prochain article sur le site sera d’ailleurs sur le JLPT, l’examen de japonais.

    • #957
      Zzzz
      Participant

      Je vois que ça n’a pas chaumé pendant l’été! Merci pour cet article, je lirai le deuxième plus tard.

Vous lisez 3 fils de discussion

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Menu